Wiki Clamp
Advertisement

Shiyû Genda (玄田 志勇) est l'un des personnages principaux de la série inachevée, Hagunsei Senki, scénarisée par Nanase Ohkawa et dessinée par Leeza Sei et Mokona, en juillet 1989. Il s'agit d'une des premières œuvres professionnelles des CLAMP prépubliée dans le magazine KID'S des éditions Fusion Product.
Shiyû est un jeune professeur de littérature classique au Lycée Clamp qui se révèle être la réincarnation Inuta Kobongo Yasuyori, un des huit guerriers de l'Hakkenshi, un groupe de samouraïs affilié au clan Satomi ayant vécu au XVII° siècle. Dans le "monde présent" il est le professeur principal de Tôma Kazae sur lequel il veille secrètement.

Description du personnage[]

Genda Shiyū Shiyû est un homme jeune élégant à l'allure soignée. Il est plutôt grand[1] et son maintient ainsi que son style vestimentaire (cravate, chemise, veste, pantalon) colle parfaitement à son statut de professeur de littérature classique japonaise. Il a les yeux noirs et porte de large lunettes de vue à armature fine. Il a les cheveux courts, blonds vénitiens, avec la raie sur le côté droit et une frange assez longue qui lui tombe sur le front jusqu'au sourcil.
Niveau caractère c'est une personne calme et patiente au point parfois de paraître insensible et détaché.
Il est le plus âgé des personnages de l'histoire et a de fait une attitude d'aîné avec les autres membres de l'Hakkenshi qui se marie à son rôle de professeur.




Hagunsei Senki[]

Le personnage de Shiyû Genda apparaît pour la première fois dans le premier chapitre du manga Hagunsei Senki en juillet 1989. Bien que cette série fut très vite interrompue, elle permit de poser les bases du personnage tant au niveau de son design que de son caractère.
L'histoire de cette oeuvre se déroule sur le Campus Clamp où un groupe d'élèves, avec à leur tête Tôma Kazae, et un professeur se révèlent être les réincarnations d'anciens guerriers du XVII° siècle, le Hakkenshi.
Ils voient bientôt se rejouer dans le monde moderne les batailles du passé, retrouvant des ennemis dont l'âme a elle aussi traversé les siècles.

Passé de Shiyû[]

Shiyû en Inuta Kobongo Yasuyori

Shiyû en costume de guerrier de l'Hakkenshi

Dans sa vie précédent Shiyû Genda se nommait Inuta Kobongo Yasuyori (犬田 小文吾 悌順), le plus âgé des membres de Hakkenshi. Il vivait en 1691/92 dans le Japon médiéval ou il était un guerrier membre du Hakkenshi, un groupe de samouraïs au service du Clan Satomi, de son jeune chef, Inue Shimbē Masashi (futur Tôma Kazae) et de sa sœur Fuse-hime.
Il avait un rôle d'aîné et de chef au sein du groupe. C'est lui par exemple qui désigna les guerriers accompagnant Fuse-hime dans son expédition.

Histoire[]

Dans le monde "présent" (1991/1992) Shiyû est professeur de littérature classique et professeur principal des 1-Z (seconde) au lycée à l'académie Clamp dans une classe Z.
Il se souvient de sa vie antérieure en tant que guerrier de Hakkenshi, dont il est aujourd'hui comme par le passé le membre le plus âgé. Il veille secrètement sur Tôma Kazae la réincarnation de Inue Shimbē Masashi le chef des Satomi. Il est d'un caractère calme, patient quoique parfois insensible et détaché.


Anecdotes[]

Le prénom de Shiyû se compose de deux kanjis, 志 (shi) qui signifie "volonté", "intention" et 勇 (yuu) qui signifie "avoir du courage".

Son nom de famille, Genda, quant à lui se compose aussi de deux kanjis, 玄 (gen) qui signifie "mystérieux", "sombre", "obscur" et 田 (da) qui signifie "rizière". Son nom peut donc se comprendre comme "La rizière obscure".

Shiyû, comme tous les héros du manga Hagunsei Senki, hérite dans son nom de famille d'un des kanjis qui composent le nom de famille du personnage du roman Nansō Satomi Hakkenden dont il est censé être la réincarnation. Dans le cas de Shiyû c'est le caractère 田 ("da" ou "ta") qui signifie "rizière" qui est repris. Il est présent dans Inuta (犬田) et Genda (玄田).

Inuta Kobongo Yasuyori

Inuta Kobongo Yasuyori, estampe de Utagawa Kuniyoshi de 1852

Dans le manga Hagunsei Senki, Shiyû apparaît comme la réincarnation de Inuta Kobongo Yasuyori (犬田 小文吾 悌順) un des huit héros de la série de roman Nansō Satomi Hakkenden (Les Chroniques Huit chiens, Conte des huit chiens ou Biographies de huit chiens).
Ce livre conte les aventures du clan Satomi qui a été maudit par une femme machiavélique et un peu sorcière, Tamazusa, après qu'il a mis fin à son règne despotique.
Sa malédiction s'abat sur la princesse du clan, Fuse-hime, à qui il est promis une descendance de chiens bâtards errants.
Or, après la destruction de Tamazusa le clan Satomi ne tarde pas à être à nouveau pris dans les affres de la guerre. Comprenant que son clan risque d'être balayé par ce nouvel ennemi le père de Fuse-hime, Yoshizane Satomi, au désespoir, promet la main de sa fille à son chien, Yatsufusa, si ce dernier parvient à détruire son ennemi, le Seigneur Anzai. À la surprise générale, Yatsufusa revient bientôt avec la tête du Lord ennemi. Le seigneur Satomi, homme d'honneur, ne peut revenir sur sa promesse. Sa fille épouse donc le chien.
Bien que la relation entre l'animal et la princesse reste platonique, cette dernière finit par faire un rêve lui révélant qu'elle porte la progéniture du chien. Le Clan Satomi envoie alors quelqu'un tuer l'animal mais Fuse-hime meurt en même temps en tentant de le protéger. En mourant elle fait tomber son chapelet et 8 perles s'en détachent. Chacune d'entre elles représentent une des huit vertus du confucianisme.
Naissent alors au quatre coin du pays huit enfants, dans huit familles différentes, mais qui ont tous en commun d'avoir le caractère "chien" (犬) dans leur nom et d'être nés avec une des fameuses perles dans la main.
Inuta Kobongo Yasuyori est l'un de ces huit enfants destinés à devenir un guerrier légendaire. Il est né avec la perle "悌" (tei - fraternité) dans la main.

Le nom de ce personnage se compose de trois séries de deux kanjis.

  • 犬 (inu) qui signifie "chien" et 田 (ta) qui signifie "rizière".
  • 小 (ko) qui signifie "petit", 文 (bun) qui signifie "lettre", "message", "littérature", "écrits" et 吾 (go) qui signifie "je", "moi"
  • 悌 (yasu) qui signifie "fraternité", "respect des anciens" et 順 (yori) qui signifie "ordre", "séquence".
     


Ce dernier nom, comme chez tous les huit guerriers de Satomi comporte le kanji de la vertu à laquelle est affiliée le personnage, ici la fraternité (悌, tei).

Dans Hagunsei Senki, Shiyû manie une Jūmonji Yari (十 文字 槍), une lance à trois pointes.

Ce personnage n'apparaît dans aucune autre oeuvre du collectif à la différence de Suoh Takamura, Yûto Kigai, Tomoe Ôzaka, Aoi Kuzuka ou encore de Masami Koyama. Cela s'explique peut-être par le fait qu'il ait été designé par Leeza Sei qui quitta par la suite le groupe des CLAMP. Les autres personnages cités sont eux nés du coup de crayon de Mokona.

Références[]

  1. D'après les croquis préparatoires des CLAMP publiés dans le COMIC BOX 7 il semble faire dans les 1m80
Advertisement